Soucis et alysses odorants fin novembre

Je continue avec mes floraisons tardives et décalées. Cette fois-ci il s’agit d’un tapis de soucis et d’alysses odorants, aperçu hier près de l’entrée du Jardin d’acclimatation (Paris 16ème).

Tapis d'alysses odorants et de soucis fin novembre, Jardin d'acclimatation, Paris 16ème (75), photo Alain Delavie

Tapis d'alysses odorants et de soucis fin novembre, Jardin d'acclimatation, Paris 16ème (75), photo Alain Delavie

Encore très fleuri ce petit tapis alors que dans quelques jours nous entameront le mois de décembre et de l’avent. Certes, les alysses sont davantage fournis au début de l’été.

Tapis d'alysses odorants et de soucis fin novembre, Jardin d'acclimatation, Paris 16ème (75), photo Alain Delavie

Tapis d'alysses odorants et de soucis fin novembre, Jardin d'acclimatation, Paris 16ème (75), photo Alain Delavie

Mais les soucis sont encore superbes ! Comme s’ils fleurissaient pour la première fois…

Soucis et alysses odorants fin novembre, Jardin d'acclimatation, Paris 16ème (75), photo Alain Delavie

Soucis et alysses odorants fin novembre, Jardin d'acclimatation, Paris 16ème (75), photo Alain Delavie

La météo y est pour beaucoup. Hormis ce soir où le fond de l’air est plutôt froid, les jours précédents étaient plutôt doux et souvent arrosés.

Commentaires (8)

  1. alain of paris (Auteur de l'article)

    J’ai aperçu dans Paris des mufliers en fleurs, un fuchsia, de nombreuses jardinières de pélargoniums, un beau néflier du Japon incroyablement parfumé, sans oublier les lauriers tins, couverts de fleurs et de baies brillantes bleues. Superbes !

  2. laurent de Liège

    Waw! 😉 Je suis soufflé par tant de floraisons. Chez moi, il reste les fuchsias (qui terminent), quelques fleurs de bégonias (plus pour longtemps), les nicotiana sylvestris, quelques roses modernes (qui se moquent dans la saison tant qu’il ne gèle pas trop fort) et puis les deux énumérées plus tôt.

    Tes alyogynes et anisodonteas sont en pot, rentrés, ou tu as la chance de pouvoir les laisser en plein air?

    Chèvrefeuille fragrant, je l’ai découvert dans la baie de somme un WE de février il y a qq années. Très agréable en plein hiver!

    Je suis en tout cas ravi de lire que le forsythia n’en sera pas diminué au printemps pour autant 😉

  3. noemie

    Laurent, chaque année, ici en Bretagne, les forsythias de mes voisins fleurissent un peu, voire presque généreusement en automne. Idem pour ma spirée printanière. C’était déjà ainsi l’an passé, et ça ne les a pas empêché d’être somptueux en mars et avril, malgré l’hiver bien froid. Alors, je ne m’inquiètes pas, et j’en profite! Et ce mélange de floraison des 4 saisons m’émerveille toujours. Quelques exemples, aujourd’hui: spirée de printemps, lilas remontant, rosiers de toutes sortes, lavatère, anisodontea, choisyas,fuchsias,erigerons, bidens heterophylla, alyogine, mimosas, anthémis, géraniums vivaces, ipomée vivace, solanum, hortensias, rose de noel, viburnum de bodnant, chèvrefeuille fragantissima, toutes les plantes de jardinière (bidens,lobelias, euphorbe brouillard, begonias…) . J’arrête mon énumération, mais elle peut être encore bien longue. Je crois que c’est à cause des surprises qu’elles nous réservent en permanence, leur faculté à faire ce qu’elles veulent, que j’aime autant les plantes.

  4. laurent de Liège

    Les soucis proviennent d’Europe et résistent mieux que la plupart des annuelles, souvent d’origine plus tropicale. Ils résistent aussi mieux au gel que les capucines qui, cette année, restent tout aussi fleuries (ce qui n’est pas désagréable non plus ;-)). Je me rappelle avoir fait mon premier montage floral pour la table de Noël 1987 (un bail, j’avais 12 ans), avec notamment des soucis et des stolons de fraisiers (rougis par le froid) du jardin… Souvenir agréable. 😉

    En tout cas, c’est moins inquiétant que certains arbustes de printemps qui débourrent trop tôt (j’ai vu un peu de jaune sur le forsythia de ma voisine)…

  5. noemie

    Ouf, après un temps très moche hier samedi, le soleil est au rendez-vous, ce matin. Les soucis et les coquelicots fleurissent, comme en plein été, ici aussi. En fait, ils sont issus des semis de la première floraison. Ca arrive de plus en plus souvent,chaque année, avec les vraies gelées de plus en plus tardives.

  6. alain of paris (Auteur de l'article)

    Bon week-end Plantine, bon samedi et dimanche Vérone ! Sous la pluie et dans le vent, hélàs !

  7. Vérone

    Bizarre tout çà …
    Bon Samedi Alain
    Bises
    Vérone

  8. Plantine

    On ne devrait pas se réjouir, mais tout est bon pour égayer ce mois de novembre traditionnellement triste.
    C’est vrai qu’il n’ont pas l’air « fatigués » du tout… bizarre mais très joli !
    Bon week-end à toi Alain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez