oct 312009
 

Comme chaque année pour la Toussaint, l’Administration parisienne accomplit un effort tout particulier pour accueillir les familles et fleurir les cimetières.

Fallopia aubertii sur les tombes du cimetière de Montmartre, Paris 18ème, photo Alain Delavie

Fallopia aubertii sur les tombes du cimetière de Montmartre, Paris 18ème, photo Alain Delavie

Tous les agents de la surveillance spécialisée sont mobilisés et les bureaux des conservations sont ouverts au public. Tous renseignent, guident, accompagnent, réconfortent, aident et rassurent. Pour chaque agent des cimetières, bien qu’il s’agisse du métier qu’il exerce toute l’année, la période de la Toussaint revêt une importance capitale.

Des moyens supplémentaires en hommes et en matériels sont mobilisés durant les quinze jours qui précèdent la Toussaint : renfort en agents techniques d’entretien, nombreux passages d’engins de balayage, nettoyages répétés, évacuation de plus de cent tonnes de feuilles en quelques jours. Les fossoyeurs ont également la lourde tâche d’améliorer les cheminements et de donner le plus bel aspect aux divisions. Ce sont eux qui, la plupart du temps, conduisent les minibus mis à disposition des personnes à mobilité réduite.

Depuis des mois, le centre de production horticole de Rungis produit les chrysanthèmes qui servent à l’ornementation florale des cimetières. Les jardiniers rivalisent de professionnalisme et d’idées pour composer des décorations florales, fleurir les divisions militaires, les monuments aux morts et les sépultures d’anciens combattants. De superbes jardinières dont les chrysanthèmes s’échappent en cascade sont déposées devant les entrées de chaque nécropole. Les caveaux individuels du cimetière parisien de Thiais, qui accueillent les défunts sans ressources ou non identifiés, font également l’objet d’une attention particulière puisque chaque caveau est fleuri par la Municipalité à cette occasion.

Dans tous les grands cimetières parisiens comme le Père-Lachaise, Pantin, Thiais et Bagneux parisiens, des minibus sont mis gratuitement à disposition de tous. Ce service est très apprécié des personnes âgées.

Un minibus ou véhicule léger sur les sites suivants :
– cimetière de Montmartre (10,5 hectares)
– cimetière des Batignolles (10,4 hectares)
– cimetière parisien de Bagneux (62 hectares)
– cimetière parisien de Saint-Ouen (27 hectares)
– cimetière parisien d’Ivry (28 hectares)

Deux minibus sur les sites suivants :
– cimetière du Père-Lachaise (43 hectares)
– cimetière parisien de Thiais (103 hectares)

Trois minibus au cimetière parisien de Pantin (107 hectares).

Par ailleurs, pour assurer la tranquillité des visiteurs, la circulation en voiture ou en moto est totalement interdite dans les cimetières intra-muros. Elle est libre mais réglementée dans les cimetières extra-muros, sauf pour les poids lourds, strictement interdits. De même, pour le confort et la sécurité du public, les travaux funéraires sont suspendus le 31 octobre et le 1er novembre.

Quelques chiffres :
La ville de Paris compte 20 cimetières s’étendant sur une superficie globale de 422 hectares sillonnés par 100 km de voiries, et ceints par 25 km de murs de clôture. Le Service des cimetières compte 500 agents chargés de l’entretien des sites et des 200 km de réseaux divers et de 150 bâtiments. On dénombre 634 000 concessions et un columbarium de 26 600 cases. Et plus de 7 millions de corps reposent dans les cimetières parisiens.

oct 312009
 

Lors de la dernière édition des Journées des Plantes de Courson, le pépiniériste Thierry Delabroye avait apporté une belle sélection de chrysanthèmes des jardins, dont certaines de ses obtentions. Rien à voir avec le chrysanthème des cimetières un peu trop guindé et souvent d’une tristesse à mourir (sic !)…

Chrysanthemum 'Kleiner Bierstein', Pépinières Delabroye (62), Journées des Plantes de Courson (91), photo Alain Delavie

Chrysanthemum 'Kleiner Bierstein', Pépinières Delabroye (62), Journées des Plantes de Courson (91), photo Alain Delavie

‘Kleiner Bierstein’

Chrysanthemum 'Coup de Soleil', Pépinières Delabroye (62), Journées des Plantes de Courson (91), photo Alain Delavie

Chrysanthemum 'Coup de Soleil', Pépinières Delabroye (62), Journées des Plantes de Courson (91), photo Alain Delavie

‘Coup de Soleil’ (création Pépinières Delabroye)

Chrysanthemum 'Abricot simple mutation', Pépinières Delabroye (62), Journées des Plantes de Courson (91), photo Alain Delavie

Chrysanthemum 'Abricot simple mutation', Pépinières Delabroye (62), Journées des Plantes de Courson (91), photo Alain Delavie

‘Abricot simple mutation’ (création Pépinières Delabroye)

Chrysanthemum 'Apricot', Pépinières Delabroye (62), Journées des Plantes de Courson (91), photo Alain Delavie

Chrysanthemum 'Apricot', Pépinières Delabroye (62), Journées des Plantes de Courson (91), photo Alain Delavie

‘Apricot’

De belles brassées de soleil dans le jardin pour l’automne !

oct 302009
 

Petit à petit j’améliore ce nouveau blog et je lui ajoute de plus en plus de fonctionnalités. Dernière en date, la possibilité de recevoir un e-mail à chaque fois qu’un nouvel article est publié sur Paris côté jardin.

Pour recevoir cet e-mail d’information sur votre boite mail, rien de plus simple. Inscrivez votre e-mail dans la colonne de droite, sous la mention « Pour être informé des articles publiés » et cliquez sur le bouton Subscribe. Après ce sera automatique !

Vous pouvez aussi suivre le fil des actualités de ce blog grâce au flux RSS dont le bouton apparaît en haut à droite de la page d’accueil, avec la mention « Post ».

Parmi les petites nouveautés du blog, de nouvelles catégories sont venues enrichir la liste déjà bien fournie. Et chaque jour, je reprends des anciens articles pour leur attribuer une ou plusieurs catégories. Au fil des semaines, vous aurez ainsi plusieurs possibilités pour faire des recherches dans les pages du blog et parmi les quelques 882 articles qui le composent.

oct 302009
 

Je l’avais remarqué en visitant le nouveau jardin de Valérianes (76) l’été dernier. Et je l’ai trouvé en fouinant parmi les nombreux stands de la Fête des Plantes, des Fruits et des Légumes de Saint-Jean-de-Beauregard (91). Je l’ai revu lors des Journées des Plantes de Courson (91). ‘Wolong Ghost’ est un fusain surprenant…

Euonymus fortunei 'Wolong Ghost', photo Alain Delavie

Euonymus fortunei 'Wolong Ghost', photo Alain Delavie

Ses tiges très fines et souples vert foncé rampent sur le sol ou se palissent sur un support. Les feuilles très étroites sont vert vif quand elles sont jeunes puis vert foncé, avec des nervures blanc argenté. Le feuillage est persistant.

Euonymus fortunei 'Wolong Ghost', photo Alain Delavie

Euonymus fortunei 'Wolong Ghost', photo Alain Delavie

Un fusain tout en finesse, d’une grande élégance.
Cet arbuste très rustique pousse très bien dans un emplacement ombragé. Parfait pour mon balcon, où je vais pouvoir l’installer dans une grande jardinière pour qu’il couvre le sol et retombe de part et d’autre. Si possible côté appartement, pour mieux profiter de la beauté du feuillage très graphique.

Vous devez vous demander où je vais bien pouvoir l’installer car mon balcon semble déjà plus que rempli ? Pour le moment, je n’ai pas vraiment la place, mais quand les plantes annuelles seront toutes gelées, les emplacements seront nombreux. C’est pour ça que j’ai acheté un certain nombre (sic !) de nouvelles plantes bien vivaces lors des fêtes des plantes d’automne…

oct 292009
 

À quelques jours à peine de la Toussaint, période pendant laquelle les chrysanthèmes fleurissent partout, voici une petite idée déco plus guillerette avec des chrysanthèmes des fleuristes d’un joli vert fluo.

Chrysanthèmes Tokyo vert fluo dans un mobile de tubes en verre Serax, photo Alain Delavie

Chrysanthèmes Tokyo vert fluo dans un mobile de tubes en verre Serax, photo Alain Delavie

Cinq têtes de chrysanthème ‘Tokyo’ et un mobile de cinq soliflores, des petits tubes en verre suspendus (modèle proposé par Serax) et toute la déco est faite. Les chrysanthèmes ‘Tokyo’ ont une longévité exceptionnelle parmi les fleurs coupées fraîches. Ils sont proposés dans de nombreux coloris chez les fleuristes à des prix très raisonnables en général. Et puis ce petit arrangement floral ne prend vraiment pas beaucoup de place…

oct 292009
 

La floraison généreuse et les feuillages souvent très décoratifs des nouveaux hybrides de cyclamens nains permettent de composer des potées ou des jardinières d’automne charmantes. Voici un exemple de composition repéré lors des Journées des Plantes de Courson sur le stand des Cyclamens Morel.

Jardinière d'automne avec minis cyclamens Metis, carex et heuchère, Journées des Plantes de Courson, stand Cyclamens Morel, photo Alain Delavie

Jardinière d'automne avec minis cyclamens Metis, carex et heuchère, Journées des Plantes de Courson, stand Cyclamens Morel, photo Alain Delavie

Pour réaliser cette belle composition aux couleurs automnales caramel, rose et argent, procurez-vous une laîche (Carex comans ‘Bronze’ par exemple), deux heuchères ‘Caramel’ et trois potées de minis cyclamens Tianis ou Metis, aux fleurs rose cyclamen plus ou moins vif et aux feuilles bien argentées.

Toutes les plantes sont vivaces et rustiques, la laîche et les heuchères ayant des feuillages persistants. Le décor va donc durer tout au long de l’automne et en hiver, seule la floraison des cyclamens étant ralentie par les fortes gelées.

Choisissez plutôt une exposition mi ombragée pour y installer votre composition. Évitez le soleil du midi, même en hiver. Quant aux soins, ils sont réduits à quelques arrosages lorsque le substrat se dessèche en surface.