Archive journalières: 7 juin 2009

Un palétuvier dans le salon ?

Et oui, c’est la dernière nouveauté en plante d’intérieur. Des tous petits palétuviers, tous frais germés. Découverte de ces surprenantes plantes d’intérieur en vidéo, réalisée lors du Salon du Végétal d’Angers 2009.

Dans la nature, les palétuviers poussent dans les mangroves, ces forêts qui s’avancent sur la mer en bordure des côtes tropicales. Ces grands arbres laissent tomber des fruits de forme oblongue, déjà germés et qui s’enfoncent partiellement dans la vase.

Ce sont donc ces jeunes plants à peine germés que vous retrouvez dans les jardineries depuis quelques mois maintenant, vendu dans des petits pots décoratifs complètement hermétiques, avec un chromo sur lequel est écrit « Mangrove« .

Comment conserver ces palétuviers d’intérieur ? Certainement au soleil ou en pleine lumière derrière une fenêtre, car dans les pays tropicaux, ces arbres sont en plein cagnard. Les racines trempent dans la boue détrempée, immergée quand la marée est haute. Il semble donc logique de ne pas laisser la terre du petit pot se dessécher. Faut-il saler l’eau d’arrosage ? Non, je ne pense pas, et certainement pas avec du sel de cuisine qui n’a rien à voir avec les sels marins. Mais pour le reste de la culture, je découvre encore…

Capillaire du Canada

L’adiante pédalé ou capillaire du Canada (Adiantum pedalum) présente un port original et un feuillage d’une grande élégance.
Cette petite fougère rustique en France apprécie un emplacement ombragé à mi-ombragé, un sol frais mais bien drainé. Elle se cultive aussi bien en pleine terre qu’en pot ou jardinière. Il faut lui éviter les coins ventés.

Vous pouvez la planter avec des épimédiums, des hostas ou d’autres plantes d’ombre peu envahissantes.

Dans un bac, essayez-la avec des ophiopogons noirs, le contraste est saisissant !