Respirez, sentez les parfums du printemps !

Il suffit que le soleil darde ses rayons et aussitôt les parfums sont exarcerbés. En ce début de printemps, de plus en plus nombreuses sont les fleurs qui embaument les promeneurs, les jardins et la ville.

Les giroflées ravenelles…

Les pensées, les petites violettes et autres violas…
Suaves et presque entêtants, les orangers du Mexique (Choisya ternata)…
Senteur de miel du merisier à grappes (Prunus padus)
Les lauriers-cerises (Prunus laurocerasus) aussi, mais avec une pointe de pipi de chat…
Les lilas bien sûr…
Il n’y a pas que les fleurs…
Quel plaisir de recevoir une bonne bouffée de senteur d’herbe fraîchement coupée.
Plaisir trop rare au coeur de la grande ville, à savourer…

Commentaires (3)

  1. Miss canthus

    J’y avais pensé, figures-toi d’où le côté, rareté :-))))))

  2. Alain of Paris

    la bouse de vache ? seulement une fois par an au moment du salon de l’agriculture (LOL) !

  3. Miss canthus

    faut attendre encore un petit peu pour le Lilas et les Prunus !
    Une pointe de pipi de chat , tu dis toi ? :-))))

    Pour l’odeur d’herbe et de foin coupé, la campagne, y a rien de tel; mais ça sent aussi la bouze de vache 🙂
    Ben oui, ça Paris, ça devient plus rare encore…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez