Repiquage des semis spontanés

Avant d’attaquer hier la plantation des jardinières et des potées sur mon balcon, j’ai du d’abord m’occuper des semis spontanés apparus ici et là.

En les repiquant chacun dans son petit pot, c’était la seule solution pour les préserver et aussi pour me faire une belle provision de jeunes plants pour le Troc Vert de Montreuil-sous-Bois (93) en mai prochain (affiche sur la page d’accueil du blog). Il y a quand même quelques espèces rares et originales…

J’ai donc récupéré des jeunes plants d’Impatiens namchwarbensis,des semis de mon Sarcococca et un semis de renouée (Persicaria virginiana ‘Painter’s Palette’),
J’ai divisé ma grosse touffe de Sedum ‘Chocolate Ball’ et j’ai bouturé des tiges cassées de la suspension de misère gypsophile (Gibasis geniculata) achetée hier et divisée en quatre pour faire une bordure dans une de mes grandes jardinières. J’ai également tenté quelques boutures de SarcococcaTout est installé dans un plateau avec un tapis en feutre géotextile. L’arrosage est ainsi beaucoup plus facile et régulier. Car dans des pots aussi petits, le terreau se dessèche très vite.
Rendez-vous dans un bon mois pour les échanges !!!

Commentaires (3)

  1. Vérone

    De beaux semis , et puis tu ai doué pour bien les repérer …
    Les impatiens namchabarwensis sont superbe !
    Bonne journée
    Vérone

  2. Alain of Paris

    Oui l’impatiens namchawarbensis se ressème abondamment partout où le sol reste nu. Dans un rayon d’un mètre voir plus autour de l’emplacement des plants de l’année dernière, je retrouve maintenant des semis, plus abondants dans les parties bien dégagées. Une chance car cette impatiens est tellement belle ! Merci pour votre visite.

  3. DanielleDMD

    Je me demandais si l’Impatiens namchabarwensis se ressemait vraiment, je vois que oui.
    Ce balcon foisonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez