Arbre de Judée : fleurs sur tronc et branches

Les arbres de Judée (Cercis siliquastrum) commencent à fleurir dans Paris. À chaque fois, je me laisse surprendre par cette floraison vive qui apparaît à même le tronc et les branches de l’arbre.
Pas de pédoncule ou de petite tige, les fleurs rose violacé semblent jaillir des branches et du tronc de l’arbre.En botanique, on parle de cauliflorie.
Connaissez vous d’autres arbres ou arbustes (pas forcément dans nos jardins européens) qui présentent ce phénomène ?

Commentaires (7)

  1. Alain of Paris

    La production d’un miellat peut provenir d’une attaque de parasites comme les pucerons, les cochenilles ou autres… Les tilleuls parisiens « suintent » beaucoup quand ils sont infestés d’insectes piqueurs suceurs, qui rejettent ce miellat sucré. Il faudrait regarder de près les branches, les feuilles, dessous et dessus pour essayer de repérer quelque chose. Merci de votre visite et à bientôt.

  2. Anonymous

    Cette année, nos deux arbres de judée on produit beaucoup de « résine » qui perlent sur les feuilles. C’est très collant, mais ça part à l’eau comme du sucre. Nous n’avions pas remarqué ce phénomène auparavant. Cela a-t-il une signification? Merci.P.S. nous habitons à Nîmes…

  3. Laurent

    De temps à autres, en faisant une recherche de plante, je tombe sur ton blog, toujours bien classé. Et puis je m’y perds, de post en post. Je devrais le mettre dans mes favoris (ou peut-être que ça vaut mieux pas, vu l’heure déjà trop tardive ;-)) Bonne continuation!

  4. Alain of Paris

    Bravo Laurent, je reconnais bien là le passionné de plantes exotiques et grand collectionneur ! Merci pour ta visite et tes commentaires. À très bientôt.

  5. Laurent

    Cacaoyer, Papayer et pas mal d’autres sous les tropiques. Chez nous… peut-être le Daphne (bois joli-gentil)?

  6. Alain of Paris

    Et bien non en fait… Les fleurs du forsythia sont regroupées en cyme, portée par un très court pédoncule. Ce n’est donc pas un cas de cauliflorie même si d’un peu loin ça en a tout l’air. À consulter le site passionnant de l’INRA d’Angers qui dit tout sur les forsythias : http://www-intranet.angers.inra.fr/forsy/bota/index.html

  7. mlle brindille

    N’est-ce pas le cas du forsythia ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez