10 octobre 2008 – Paris côté jardin

Archive journalières: 10 octobre 2008

Histoire de feuilles jaunes, rouges, mortes

Ca jaunit à tout va dans la capitale et les feuilles jonchent de plus en plus le sol. Superbe spectacle surtout quand un beau soleil et un ciel bleu servent de toile de fond aux arbres dorés ou enflammés comme ce fut le cas aujourd’hui. Mais pourquoi des feuilles jaunes, orange ou rouges ? Pourquoi ces tapis de feuilles mortes ? Les nuits plus fraîches depuis la fin de l’été et le raccourcissement de la durée du jour provoquent des changements dans les arbres, qui secrètent notamment de l’éthylène. Chaque plante réduit ses dépenses énergétiques, notamment dans les parties les plus susceptibles de souffrir du froid à venir.Les feuilles sont donc peu à peu isolées des canaux conducteurs de sève qui parcourent les branches et les brindilles. Un bouchon de liège se forme progressivement à la base des pédoncules des feuilles qui se trouvent ainsi de plus en plus privées de la sève nourricière, nécessaire pour la synthèse de chlorophylle (qui donne la couleur verte !). Celle-ci se dégrade et diminue d’autant pour laisser la place aux autres pigments contenus dans les limbes foliaires.

Des pigments jaunes (xanthophylles) comme dans les feuilles de tilleuls, de bouleaux, de gledistsias ou de robiniers faux-acacias. Le rouge de certaines feuilles provient de l’accumulation d’anthocyanines à l’origine des superbes coloris rouges qui font le succès des vignes-vierges, des aronias ou de certains érables. Les carotènes donnent les coloris orange.Il paraît que les feuilles des branches placées tout près des lampadaires tombent moins vite que celles qui en sont plus éloignées…

Jardiland dédie une rose à la Maison Deyrolle

Jardiland a souhaité soutenir Louis Albert de Broglie, propriétaire de la Maison Deyrolle, dans la reconstruction de cet important patrimoine en baptisant sa nouvelle création, la rose Deyrolle®, le 7 octobre 2008, au cœur de la boutique.En effet le 1er février dernier, les flammes ont détruit en partie le 46 de la rue du Bac (Paris 7ème), réduisant en cendres plus d’un siècle de collection. Les passionnés de la Nature pouvaient jusqu’alors admirer des collections d’insectes et de coquillages, des animaux naturalisés de toutes sortes, des curiosités naturelles et du matériel pédagogique pour l’enseignement des sciences naturelles.


La rose Deyrolle® est une fleur remarquable par sa taille et la générosité de ses formes.
Chaleureux, ses nombreux pétales rayonnent et dessinent une coupe au teint éclatant jaune soleil. Elle s’épanouit au cœur d’un feuillage vert brillant et luxuriant, qui souligne toute l’originalité de cette variété et sublime son éclat et sa grâce. A cette allure remarquée s’ajoute des boutons très turbinés qui, de leur éclosion à l’épanouissement de la fleur, dévoilent un parfum intense qui enivre le jardin.
La rose Deyrolle® est disponible dès cet automne en exclusivité dans les magasins Jardiland, 2 € seront reversés par rosier acheté à l’association les Amis de Deyrolle pour l’aide à la reconstitution des collections et à la reconstruction du mobilier historique.

Fiche technique de la rose Deyrolle :
Obtenteur/Editeur : Meilland.
Classe : buisson à grandes fleurs.
Utilisation : massif, fleurs coupées.
Forme du bouton : globulaire.
Forme de la fleur : en parapluie, élégante.
Couleur : jaune.
Nombre de pétales : 39.
Diamètre : jusqu’à 14 cm.
Parfum : intense parfum de rose.
Végétation : forte.
Port : érigé.
Inflorescence : une fleur par tige.
Floraison : précoce (mi-mai).
Hauteur : 100/130 cm.
Résistance aux maladies : excellente.
Vente : en exclusivité dans les magasins Jardiland, d’octobre 2008 à juin 2009. Prix de vente public conseillé en magasin : 16,90 € le rosier conditionné en 2 litres, dont 2 € seront reversés à l’association des Amis de Deyrolle.