Temps frais, les impatiens aiment, les exotiques peinent

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la chaleur ne nous étouffe pas en ce mois de juin et à quelques jours de l’été maintenant.
Ici en région parisienne, les nuits sont toujours fraîches et ce n’est pas le retour du soleil hier qui a suffisamment réchauffé les plantes, la terre et les jardiniers.
Le temps frais et souvent humide réussit bien aux impatiens, qui se mettent maintenant à fleurir, telles mes Impatiens namchawarbensis (à fleurs bleues) et Impatiens sodenii subsp. sodenii (aux grandes fleurs blanches teintées de cerise).
Le temps peu ensoleillé et les basses températures malmènent les plantes exotiques les plus frileuses, comme mon Hibiscus coccineus (le rouge) et mon Begonia boliviensis ‘Fire Cracker’ qui n’en finissent pas de démarrer. Encore bien petits pour la mi juin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez