Vision bucolique au fin fond du 18ème, dans Paris

Lundi, la reprise du travail après un très long week-end, sur fond de soleil et de presque ciel bleu. La douceur des jours précédents persiste, sans la détente qui doit céder le pas au labeur… Mais une surprise fleurie m’attendait en arrivant près de la rédaction, sur le terre-plein central de la rue d’Aubervilliers dans le 18ème arrondissement de Paris.
Quelques fleurettes bleues ou rouges noyées dans la masse d’herbes dites mauvaises, dans les folles avoines d’une grace infinie. Mais oui, du lin ! Du lin bleu, du lin rouge, en compagnie de quelques fleurs de soucis d’un orange éclatant. Cette petite jachère urbaine au milieu de toutes ces voitures coincées par les embouteillages vous met le coeur en joie même un lundi matin quand la semaine s’annonce chargée. Un joli lin dit ?
Je ne sais qui a eu la bonne idée de semer ces fleurettes des champs, mais le résultat est tout simplement charmant.

À renouveler dans tous les coins un peu moches ou tristes de la capitale, qui ne sont pas trop piétinés toutefois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez